Se souvenir de moi
Mot de passe oublié ?

menu accueil

Préparation au CAP Petite Enfance

PRESENTATION GENERALE
Structure menant l'action :
DESCRIPTION
Objectifs de l'action :
L’objectif de cette bonne pratique est de préparer 12 participants du PLIE à l’examen du CAP Petite enfance.
Description du dispositif ou de l'action mis en place :
La bonne pratique « Préparation au CAP Petite Enfance » s’inscrit sur le thème «Orientation, Formation et Redynamisation» de la programmation de Plaine Commune, le PLIE.\ \ Contexte :\ L’Ile Saint-Denis, une des 8 villes du territoire de Plaine Commune, le PLIE a bénéficié d’une convention de revitalisation en compensation du départ des Galeries Lafayette de son territoire. \ \ La ville de l’Ile Saint-Denis décide d’une part d’investir dans la création d’une micro crèche pour palier au manque de places dans les crèches existantes et d’autre part de former les habitants qui le souhaitent aux métiers de la Petite enfance et ainsi de pourvoir en personnel la micro-crèche.\ \ Dispositif ou action mis en place :\ L’action mise en place est une « Préparation au CAP Petite Enfance » dont le contenu est composé\ - d’un enseignement général : (232 h), soit (Français : 84 h, Maths : 84 h, sciences physiques : 31 h et Histoire, Géographie : 32 h)\ - d’un enseignement professionnel (549 h), soit Sciences Médico Sociales (SMS : 120 h, Biologie 120 h, Nutrition-Alimentation 120 h et technologie et techniques professionnelles 126 h.\ la formation comprendra également des études de cas, des évaluations, des examens blancs…\ Public bénéficiaire :\ \ L’action de formation «Préparation au CAP Petite Enfance» était ouverte à tous publics : jeunes, demandeurs d’emploi, ou bénéficiaire du RSA sans limite d’âge avec un niveau 3ème, sachant lire et écrire. Les participants étaient tous habitants du territoire.\ \ Lors de la mise en place de l’action, y a-t-il eu des réorientations nécessaires ? Il n’y a pas eu de réorientations lors de la mise en place de l’action, ni des objectifs pédagogiques ni des participants. \ \ Quel est l’intérêt de développer cette pratique au sein d’un PLIE ?\ Le secteur de la petite enfance est un secteur qui attire beaucoup le public PLIE. Le niveau de formation requis correspond dans une certaine mesure à celui de notre public. Les femmes sont majoritairement pour ne pas dire exclusivement attirées par le secteur de la petite enfance et elles sont les plus nombreuses dans la composition du public PLIE. \ Plaine Commune, le PLIE s’est considéré légitimement partie prenante de ce projet.\
Moyens mis en oeuvre :
Nombre de personnes mobilisées (et temps de mobilisation) :\ 12 participants de Plaine Commune, le PLIE sont sélectionnés parmi les nombreux candidats pour intégrer la « Préparation au CAP Petite Enfance » Cette formation était d’une durée de 9 mois à raison de 780 heures en centre et 420 heures en entreprise (2 stages de 6 semaines chacun) à réaliser l’un dans une crèche et l’autre dans une école maternelle.\ \ Budget : Le budget global de l’action est de 51 673 euros avec une participation de 20 232 euros de FSE.
Résultats quantitatifs et qualitatifs :
Résultats quantitatifs : \ 11 des 12 participants inscrits à l’action ont passé l’examen (un abandon) et 10 d’entre eux l’ont passé avec succès.\ \ \ \ Résultats qualitatifs :\ • Apports au territoire : \ L’apport du territoire se situe dans l’approche globale dans les réponses apportées simultanément au besoin d’un territoire : création d’une micro-crèche et mise en place d’une action de formation qualifiante destinée aux habitants.\ • Apports pour le public : le secteur de la petite enfance est un secteur en tension et attractif pour le public PLIE. De plus, le public contribue, en se formant à apporter des solutions au territoire.\ • Apports pour les entreprises / les employeurs : le problème de garde d’enfants est l’un des freins au retour à l’emploi. Le territoire remédie dans une certaine mesure à ce problème en développant les modes d’accueil.\
Outils, méthodologies, logiciels développés :
Prise en compte des problématiques de l’égalité des chances et de la lutte contre les discriminations :\ Le niveau requis était la 3ème, parce qu’il fallait pouvoir suivre les enseignements dispensés et réussir un examen national. Toutefois, l’absence de limite d’âge (2 stagiaires avaient plus de 50 ans et ont réussi l’examen) contribue dans une certaine mesure à favoriser l’égalité des chances et la lutte contre les discriminations.\ \ \ Conditions de transfert de la bonne pratique :\ • Conditions de réussite :\ Il n’y a pas à proprement parlé de condition, une sélection des candidats motivés et prêts à suivre une formation longue (9 mois) non rémunérée et soumise à un examen final.\ • Points de vigilance :\ Il faut veiller à assurer un suivi vigilant des problématiques sociales, familiales, financières rencontrées par les stagiaires et susceptibles d’entraver la poursuite de la formation jusqu’à son terme.\ \ Documents disponibles sur la « bonne pratique »: \ Outils, méthodologies, logiciels développés :\ Pas d’outils ou de méthodologie développés pour cette action en particulier.\
Porteur du projet :
Lalia KHEMISSI \ Tél. : 01 49 71 85 66 \ Fax : 01 49 71 85 70\ Mail : lalia.khemissi@plainecommune.com.fr\
Date de dernière mise à jour :
Mise à jour en cours