Se souvenir de moi
Mot de passe oublié ?

menu accueil

Installation du Premier comité national stratégique de la Clause sociale le vendredi 30 juin

Crédit photo : Alliance Villes Emploi

Crédit photo : Alliance Villes Emploi

L’Alliance Villes  Emploi, réseau national d’animation et de coordination du dispositif de la clause sociale d’insertion*, participe au Comité national stratégique, mis en oeuvre par le Ministère du travail.

Elle se félicite qu’enfin l’Etat ait entendu la voix des territoires. Favorisant son développement depuis  23 ans – avec principalement  l’aide des collectivités territoriales et du Fonds Social Européen – , l’Alliance Villes Emploi pilotera le groupe de travail ” missions, organisation et modèle économique des facilitateurs de la clause sociale ” : un métier qu’elle a fait émerger grâce à la publication d’un référentiel d’emploi et de compétences, qui célèbre cette année ses 10 ans d’existence officielle et qui compte aujourd’hui 438 professionnels sur le territoire !

L’Alliance Villes Emploi sera également membres des deux autres groupes de travail, l’un porte sur le pilotage et gouvernance de la politique publique des clauses sociales, l’autre sur la structuration des données et de l’information disponibles et politique de formation et communication sur les clauses sociales.

Il s’agit d’un gage de reconnaissance de l’expertise unique de l’Alliance Villes Emploi et de son réseau qui travaillent sans relâche à la professionnalisation et la reconnaissance du métier de facilitateur des clauses sociales.

Une journée particulièrement marquante pour la clause sociale d’insertion

Alors que se tenait le tout premier Comité national stratégique, Simone Veil, Ministre d’Etat, des Affaires Sociales, de la Santé, et de la Politique de la Ville Présidente du Parlement Européen, icône de la lutte pour les droits de femmes ET première personnalité politique à s’être intéressée à l’insertion professionnelle par le biais des marchés publics, s’est éteinte à l’âge de 89 ans aujourd’hui. Déjà en 1994, celle-ci s’interrogeait sur l’opportunité des marchés publics comme levier de réinsertion professionnelle, en publiant la première circulaire dont l’objet portait l’inscription de l’insertion dans les marchés.

Elle avait raison !  Avec plus de 11 557 900 heures d’insertion réalisées en 2016, ce dispositif vertueux est d’une efficacité sans égal et prouve que s’impliquer efficacement dans le retour à l’emploi c’est possible  !

L’Alliance Villes Emploi tient à rendre hommage à cette femme de combat et  à saluer son esprit brillant et avant-gardiste !

En 1995, Catherine Trautman, alors Maire de Strasbourg, et son équipe, ont tenté l’expérience ! 23 ans après ce sont 438 facilitateurs  participent avec énergie au déploiement de la clause sociale sur le territoire national.

Revue de Presse : Localtis “Clauses sociales : un comité stratégique national a été installé” 28072017 par Emilie Zapalski

*Les clauses sociales sont un  dispositif  qui favorisent l’accès à l’emploi des personnes en situation d’insertion professionnelle par le biais des marchés publics et privés et également un outil de développement économique. Elles conduisent les entreprises qui remportent des marchés à réserver une partie du temps de travail nécessaire à la réalisation d’un chantier à des personnes rencontrant des difficultés d’insertion. C’est un outil au service des politiques publiques territoriales qui permet par ailleurs de promouvoir l’emploi local. La réforme de la commande publique, en application depuis le 1er avril 2016, conforte les clauses sociales et ouvre de nouvelles perspectives pour l’achat socialement responsable.

 

TwitterFacebook

Publié dans Actualités Nationales

Les documents de l'Alliance Villes Emploi, des Maisons de l'Emploi et des PLIE disponibles sur ce site Internet sont la propriété exclusive de l'Alliance Villes Emploi et des Maisons de l'Emploi et des PLIE.
Selon les articles L. 122-4, L335-2 et L335-3 du Code de la propriété intellectuelle, toute transmission de ces documents à un tiers hors du réseau des Maisons de l'Emploi et des PLIE ou des adhérents de l'Alliance Villes Emploi est strictement interdite, sauf accord formel de Alliance Villes Emploi, sous peine de poursuite judiciaire.